Y'a un truc dont j'aurais dû vous parler depuis longtemps.
Mon addiction.
Enfin devrais-je dire plutôt, l'une de mes addictions ! (en bon cas psychiatrique que je suis)

Je me lance...

Bonjour, je m'appelle Vaness et je suis accro aux séries américaines.

Oui, j'avoue, depuis de nombreuses années maintenant, en commençant par consommer régulièrement sur ma tévé depuis l'enfance puis sur mon ordinateur maintenant, des épisodes tout frais diffusés, envoyés par mon cousin d'Amérique, par la magie de l'Internet mondial.

Cette addiction a débutée très jeune, et je pense que pour en parler bien, je devrais probablement en faire plusieurs articles (et ainsi m'attirer moult visiteurs au passage).
Entre celles que je regarde en ce moment, celles que j'ai regardées et que je regarde plus.... Celles que j'ai vues maintes et maintes fois et que je regarde encore (mais j'crois qu'en fait y'en a qu'une... which one donc ? Fais voir en commentaires si tu me connais bien ou pas). Celles que je conseillerais aussi. Celles que j'ai détestées.
Mais tu commences à me connaitre un peu... Et tu sais que les habitudes, tout ça, j'aime pas bien ça finalement.
Quoi de plus chiant que la routine hein ?
Ça te brancherait vraiment la nouille que je fasse ma blogueuse consciencieuse, tous les jours, à pondre mon billet quotidien pour parler de tout et de rien
(et surtout de rien chez certains)
Que je te fasse fumer ta boite mail ou ton flux urss soir et matin ?
Un peu de romantisme non ?
C'est sympa aussi les surprises des fois.

Bref, toute cette longue intro qui n'en finit plus, pour dire que je vais parler de séries aujourd'hui, et ptêt que j'en reparlerais jamais, ou pas, j'en sais rien à l'heure où j'écris ces lignes.
C'est Free-style !

Je disais donc si t'as bien suivi, que mon addiction a démarrée très jeune ; ma mère ayant eu la bonne idée de m'offrir une télé pour noël alors que j'avais sept ou huit ans je sais pu (oué si 1987 donc 8 ans), me trouvant trop jeune pour avoir le même cadeau que mon grand frère, à savoir.... Une petite chaîne hi-fi ou tout autre quelconque appareil permettant d'écouter de la musique ou des K7 comme on écrivait déjà mal à l'époque.
Elle-même encore aujourd'hui ne sait toujours pas d'où lui est venue cette idée aussi sotte que grenue...
(m'enfin c'est de famille d'être chelou ; hier encore un collègue de mon petit frère me disait de lui qu'il était fou-fin de l'aparté)
Surtout que j'ai eu une vraie platine vinyle bien de peu de temps après en fait....

J'héritai donc sous le sapin, d'un splendide gros cube blanc de chez conforama (et munie d'une poignée escamotable, et donc portatif Maryse), à antennes gigantesques (mais repliables Pierre, vous voyez), diffusant sur son modeste écran aussi bombé qu'un bossu, une magnifique image pas toujours très nette d'un merveilleux noir et blanc.
Des fois, fallait même cogner sur le côté pour avoir une image droite. C'était chiant mais j'aimais bien finalement. Taper. *sourire sadique*
Arf, quelle émotion quand j'y repense tiens !
Je me souviens en tout cas, pendant ces vacances de noël, du premier film conseillée par ma mère, et que j'ai regardé seule, tranquilloute au plumard, dans ma chambre toute rose de petite fille.
Sissi Impératrice.
Subjuguée. Le choc.
Dans les semaines qui ont suivies, j'étais redevenue une impératrice.
A défiler comme si j'étais Miss France, dans la piaule, avec ma couronne en carton de la galette des rois !

Et puis très vite donc, sont arrivées les séries.
Je ne compte pas les séries que j'ai bien évidemment vues de loin, sur le poste familial. Les classiques Dallas ou Santa Barbara que mes parents ont regardés, au début tout du moins, par curiosité comme tout le monde lorsque la ouane les a fait débouler sur leur antenne. (et avant privatisation de la chaine par son rachat par  bouygues donc)

La première que j'ai vraiment suivie seule, sur MA télé sans zapette, c'est Le Cobsy Show. (Bien que je regardais aussi vite fait un truc à la con sur la deux, mais j'arrive pas à ma souvenir du titre, c'est l'âge ma pauv'dame)

 

cosbyshow

Le Cosby Show, du nom de l'acteur principal Bill Cosby, qui racontait la vie et les déboires de la famille Huxtable, afro-américaine et new-yorkaise de surcroit, composé d'un mari médecin Cliff, et d'une mère avocate je crois, Claire, et tout un tas de mouflets de tous âges. Denise, Vanessa, Théo et la petite dernière Rudy. Tout ça de mémoire je vérifie même pas tellement je suis trop forte.
Par contre, y manque une fille sur la photo là, la plus grande : sondra (avec un o, oui, j'ai toujours trouvé ça encore plus laid que sandra qui est un prénom définitivement à jeter aux oubliettes)

C'est la jeune M6 qui diffusait ça à l'époque, tous les soirs à 20h, et pile bien sûr, pendant qu'on bouffait généralement !
Raaaaaaah !! Je voyais jamais la fin bordel !!!
Mes parents, ma mèèère surtout, m'appelait 10 fois, 15 fois "Vanessaaaaaaaa, Aaaaa taaaaaaaaable" (mais t'imagines même pas la grande gueule qu'elle peut avoir en vrai ! Et pourtant on était en HLM à l'époque !! A Melun ! Grande classe quoi !), parce que j'essayais toujours d'en voir le plus possible des 25 minutes !
Alors bon, cette série, c'était des noirs, c'était de la VF mais bien sûr, en gamine déjà fan de Madonna et de "l'américain" en règle générale, j'ai adhéré de suite au format.

Et puis par la suite, ils ont aussi diffusé
son dérivé pour compenser la pénurie de Cosby Show en VF. Son spin-off comme on dirait maintenant. C'est à dire prendre un personnage d'une série et lui donner sa propre série.
Pour les Cosby, ce fut donc le Campus show qui mettait en scène la jeune Denise Huxtable (joué par Lisa Bonnet, ex-wife de Lenny Kravitz et mère de sa fille by the way) pendant sa vie d'étudiante à l'université.
J'ai commencée à la suivre, gentiment, innocemment et
même si pour le coup, elle n'était vraiment pas terrible et que l'actrice principale, l'alibi du concept, a mis les bout après seulement une saison bien que la série aie perduré pas mal d'années après ça....j'étais foutue, accrochée aux "sitcoms and tv-shows" en tout genre.

Perdue à cette cause, à tout jamais.

J'aurais pu te parler plus longuement de ces deux séries "black friendly" mais je vais t'épargner, gentil lecteur, puisqu'une fois qu'M6 eut épuisée son stock de cosby.
Figure toi qu'elle enchaina avec ça :

mservie
(clique, t'y verras le début)

 

Madame est servie !

"Who's the boss"
dans la langue de Springsteen

L'histoire de Tony Micelli, italien de par ses origines, veuf et ancien champion de base-ball "à la retraite" qui décide de tout quitter et en particulier le Brooklyn pourrave et mal famé du début des années 80 (tu remarques qu'on est toujours à NY) pour rejoindre le chicos Connecticut et donner ainsi un meilleur environnement ; une meilleure éducation,  à sa jeune fille de 12 ans Samantha.
Se sacrifiant en entrant comme "housekeeper" (ou homme à tout faire dans la maison, y compris le ménage mais pas la baise) au service de la blondissime et working girl snobinarde pleine de fric, Angela Bower, fraîche divorcée qui possède un enfant blond et une mère rousse du genre envahissante (elle est l'entremetteuse dans l'histoire), marrante et surtout pas mal nymphomane.
Cette série était à peu de choses près l'opposé du Cosby show. Une version white people quoi.
Comment ne pas adorer ce terrain prometteur de plein de rebondissements ?
De quoi tenir les téléspectateurs au moins 7 ou 8 ans... (attends je vérifie vite fait).... oui, 8 ans d'histoires de cœur, de boulot, de trucs invraisemblables ou pas, de personnages qui évoluent, et auxquels je me suis vite attachés, pour avoir finalement le truc attendu dès le départ *attention spoiler* Tony et Angela qui baisent puis se marient dans la dernière saison ! *fin du spoiler*
J'attendais fébrilement la suite, suspendue au lèvres des doubleurs. Ça prenait du temps, trop de temps.
M6 devint ces années-là, mon dealer officiel de séries, et ce pour une longue période.

Remarque à y penser vraiment, sur feue la 5 aussi, en dehors des dessins animés du matin et de l'heure du goûter, y'avait la série de science-ficition Superminds, avec la toute jeune Courteney Cox, futur Monica dans Friends. Tous ces jeunes gens plein de pouvoirs, c'était original pour l'époque !
Et puis un petit "CHiPs" de temps en temps (Ce bon vieux Poncherello et son gros engin) ne faisait pas de mal. (Et bizarrement quand on regardait que de temps en temps, on tombait toujours un peu sur le même, à moins que ça ne soit le scenario un peu répétitif ? naaaan !?!)
Sans oublier aussi un petit "Shériff fais-moi peur !" à la VF calamiteuse et à petites doses aussi, parce que le klaxon de General Lee et le cul de daisy moulée dans son petit short en jean, quand t'as 7/8 ans et que t'es une fille, même si Rosco il est marrant, ça va deux secondes. (Et même si en vrai, je fantasmais presque sur le frère blond des Dukes, en petite dépravée que j'étais déjà, mais chut)

Et pis je regardais aussi un peu la ouane aussi avec la série improbable appelée "Loin de ce monde" qui narrait le quotidien d'une jeune blondasse mi-ado mi-extra-terrestre dotée du pouvoir d'arrêter le temps avec ses deux index et que je regardais dans "La une est à vous" le samedi aprèm avec ce gros naze de Bernard Montiel.
Le principe de l'émission était alors de choisir par téléphone, en appelant le numéro "SVP"-ancêtre de l'audiotel en quelque sorte- les séries que l'on souhaitait le plus voir parmi celles proposées ce jour là.
(Mais c'était très souvent des merdes ou des trucs policiers chiants !)
Y'avait aussi "Pour L'amour du Risque" tiens, je me souviens quand j'étais petite, avec Jonathan et Jennifer (Hart). Les ♫ jus-ti-ciers milliardaires ♪....

Et tant qu'on y est, sur Fr3 aussi... Je me souviens pendant les vacances, assez gamine, je regardais "La Croisière s'amuse" ! Aaah the Love boat, Le Pacific Princess... Il en aura vu passer le raffiot, des célébrités qui ne l'était pas encore. Toutes jeunes et prêtes à être croquer par le showbiz hollywoodien !
Encore aujourd'hui, quand je tombe dessus sur France3 (oué si, je suis sûre qu'on le trouve encore), j'aime bien regarder 5 minutes, pour le côté kitsch des robes et des coupes de douilles ambiance 70's, ou chanter le générique bien sûr ! :o)

L'exception française revenant à la deux, avec (toujours) l'excellent Palace, avec Philippe Khorsand, Valerie Lemercier et bien d'autres. Ca me faisait délirer !

J'aurais même pu caser anal+ aussi mais c'était pas vraiment une série à proprement parlé que je regardais petite mais un dessin animé américain appelé en français "T'as l'bonjour d'Albert"  ou Fat Albert and the Cosby kids en VO. Hé oui Cosby, on est sors pas ! C'était adapté pour la francophonie, entrecoupé de petites saynètes avec le vrai Carlos de Big Bisou dedans. Et surtout, une pure chanson/générique chantée par Carlos himself. (vois plus bas mon ami, si le coeur t'en dit)
Toujours est-il que vous pouvez jeter un œil sur les petits extraits qui trainent sur les sites habituels à l'occas' parce que ce DA qui parlait d'une bande de potes complètement couillons, et qui tentait d'apporter une petite touche de "morale pédagogique" sur la drogue, le vol, la violence, etc...  était surtout très marrante, pour les petits comme pour les grands !

supermindsCHiPs2dukes_of_hazzard
pour_l_amour_du_risque_tv_1_g
croisiere_s_amuse

T'as le bonjour d'Albert.-.generique

Un génie ce Carlos !


Bref, tout ça.... C'est ce qui fait que je suis je suis a fond aujourd'hui.
(tu remarqueras ami-lecteur qu'à cette fin de phrase, j'ai seulement rajouté "aujourd'hui"  qui se suffit à lui-même et non cette putain d'expression de merde qui veut rien dire qu'est "au jour d'aujourd'hui". Si tu pouvais donc toi aussi t'abstenir d'utiliser cette horreur, toi qui n'arrête pas de la sortir jusqu'à la répéter 20 fois par conversation, rien que pour meubler, tu serais bien aimable. Merci)

Je disais donc, tellement mordue la Vaness, que j'en suis aujourd'hui (meublons correctement quoi) à avoir un pur fichier excel mis à jour minutieusement et regroupant les quelques 20 séries que je regarde en ce moment. Avec les jours de diffusion, les chaines et des petites cases bien cochées pour savoir où j'en suis et pas télécharger un truc que j'ai déjà vu ! :oD

Mais tu sais quoi, je vais te laisser là sur cette page nostalgique qui ma foi, aura peut-être ravivés certains souvenirs, ou fait découvrir des trucs.
Je l'espère en tout cas !
Moi je vais aller continuer ma petite rédaction mais je te publierais la suite demain, ou après demain... ou pas.

Ah ah, suspens suspens !

Tu peux aussi me jeter des cailloux en commentaires et me dire de fermer ma gueule, je le prendrais mal mais c'est pas grave j'ai l'habitude (sauf les cailloux).